On a passé notre diplôme de plongée sous marine à Nusa Penida !

Hello les amis !

Cette fois-ci c’est moi (Arthur) qui prend la plume pour vous raconter notre semaine incroyable que nous avons passé avec le centre de plongée sous marine Warnakali à Nusa Penida. Je vous vois déjà me poser la question ahah ! Mais pourquoi on a été se former à la plongée sous-marine à Bali en Indonésie (et plus précisément à Nusa Penida) ? Car l'eau est plus chaude qu'en France mais pas que 

J’ai découvert ce sport assez jeune avec des plongées en piscine pour débuter, puis quelques “baptêmes” en France dans l'océan Atlantique. Et honnêtement j’adore ça ! C’est super excitant comme activité. Avec Claire, lorsque nous étions en Australie ou encore en Indonésie, nous avons fait énormément de snorkelling (vous restez en surface de l'eau avec un masque, un tuba et des palmes) où on a eu la chance de nager avec un requin baleine, des tortues et autres poissons, dont Némo. Mais on a aussi eu le privilège de faire un “baptême” (bon, qui n’en était plus un pour moi 😅) sur la grande barrière de corail près de Cairns. Après ce moment magique, nous avons décidé tous les deux qu’on voulait passer notre diplôme de plongée sous-marine afin de recommencer encore et encore. C’était il y a trois ans maintenant, donc le moment était largement venu de se pencher sérieusement sur le sujet et réaliser un de nos rêves : devenir officiellement plongeur !

Le centre de plongée Warnakali a accepté de collaborer avec nous pour qu’on puisse réaliser ce rêve. Alors on revient en détails sur cette semaine très intense à Nusa Penida, où nous sommes devenus de vrais plongeurs certifiés PADI Open Water !

Découvre nos article Nusa Penida, un joyau préservé à côté de Bali et Les plus beaux sites de plongée sous marine de Nusa Penida

Warnakali, le centre de plongée sous-marine incontournable de Nusa Penida et Bali

 Warnakali centre de plongée sous marine nusa penida

Situé sur les hauteurs de Nusa Penida, en Indonésie, Warnakali est agréé et référencé PADI (Professional Association of Diving Instructors). Blaise et Yann, les deux fondateurs ont démarré l’aventure en juillet 2017. Avec plus de 4000 plongées à leur actif (dont plus de 2000 à Nusa Penida), ils se sont lancés dans la création de Warnakali pour permettre aux futurs plongeurs, ou plongeurs déjà aguerris, de profiter des fonds absolument somptueux de Nusa Penida.

Lorsque vous arrivez au centre de plongée, vous en prenez plein la vue. Que ça soit la première fois ou celles d’après, l’effet est toujours le même : waouh ! Warnakali domine la baie et a une vue imprenable sur le Mont Agung de Bali et ses soeurs voisines, Nusa Ceningan et Nusa Lembongan. Autant vous dire, que réviser dans de telles conditions a été très compliqué pour se concentrer ^^. Même combat lorsque vous attaquez les exercices en piscine, à chaque remontée, si vous tournez votre tête, vous serez nez à nez avec cette vue à couper le souffle, du pur bonheur !

Yann a été notre instructeur principal pendant toute la semaine de notre formation PADI Open Water. Ce plongeur instructeur super expérimenté, plonge environ 600 à 800 fois par an et est un véritable passionné des fonds aquatiques. Il est très pédagogue, prend en considération votre état physique ou psychologique du moment et adapte le programme en fonction. Une chose que nous avons d’ailleurs appris avec cette formation, c’est que l’instructeur axe sa formation sur la performance mais surtout sur l’élève plongeur. Donc si vous avez besoin de plus de temps pour valider un exercice ou pour comprendre quelque chose qui vous semble compliqué, il adaptera l'apprentissage jusqu’à ce que vous ayez assimilé ou réussi complètement. Vraiment top ! Je ne peux que vous recommander d’aller le voir si vous souhaitez vous lancer à votre tour dans l’univers de la plongée sous-marine.

Au fait je ne vous ai pas dit mais PADI est une organisation internationale qui vous permettra de plonger en loisir dans le monde entier. Selon les niveaux que vous validez vous pourrez aller jusqu’à 18m de profondeur avec l’Open Water et 40m avec l’Advanced Open Water. PADI propose environ 80 formations / spécialisations comme pour plonger sur une épave, avec une combinaison étanche ou encore avec une bouteille d’air enrichi en oxygène.

 wanarkali centre de plongée sous marine nusa penida
 wanarkali centre de plongée sous marine nusa penida
 wanarkali centre de plongée sous marine nusa penida
 

Beaucoup de travail personnel pour obtenir ce diplôme de plongée sous marine PADI Open Water

Avant de commencer le moindre exercice en piscine vous allez devoir bien réviser tranquillement avec un livre d’environ 250 pages. Pour faire simple, ce livre regroupe tout ce que vous devez connaître par coeur pour pouvoir plonger avec plaisir et en toute sécurité.

Ce livre est découpé en 5 sections. Pendant votre lecture, vous aurez des petits exercices pour valider votre compréhension. Et puis à chaque fin de section vous avez des révisions de connaissances, vous permettant de vérifier que vous avez tout compris 😉. Il nous aura fallu deux journées complètes à ne faire que ça avant le début de la formation pour lire le livre entièrement et faire tous les exercices. Puis vous avez environ 2-3h de vidéos à regarder pour approfondir encore plus vos connaissances apprises grâce au livre.

C’est certainement la partie la moins drôle de la formation Open Water. Si on devait résumer ça, c’est un peu comme le code de la route lorsque vous passez votre permis de conduire.

 

Que la formation PADI Open Water commence !

Maintenant que vous voyez un peu comment ça fonctionne, je vous propose de vous raconter en détails nos 4 jours de formation.

Jour 1

Arrivés et bien installés à Warnakali, Yann a commencé la formation par la partie théorique. Nous avons passé la matinée à revoir et confirmer que nous avions bien assimilé les premières sections du livre PADI Open Water avant d'aller récupérer notre combinaison et tout le matériel.

Puis dans l’après midi, nous sommes passés en piscine. On a commencé par quelques tests d’aptitude physique pour être certain qu’on savait bien nager et flotter pendant 10 minutes. Dylan (l’autre instructeur) et Yann nous ont ensuite montré comment préparer nos gilets stabilisateur ainsi que nos détendeurs. Puis c’était à nous de jouer. Après quelques vérifications, la ceinture de plombs ajustée et deux, trois inspirations dans l’embout du détendeur, nous étions parés pour enfiler nos palmes, masques et tubas. Démonstration du pas de géant avant de nous jeter à l’eau (sans jeu de mot ^^). 3, 2, 1… go !

Une fois dans l’eau avec notre gilet gonflé, nous avons commencé dans le peu profond de la piscine. On revoit une dernière fois les gestes de communication, les manipulations de sécurité, comment équilibrer ses oreilles et gérer le gonflage du gilet sous l’eau avant de se mettre une bonne fois pour toute la tête sous l’eau avec le détendeur en bouche. Ces premières inspirations sont vraiment incroyables. C’est une sacré sensation, un peu difficile à expliquer d’ailleurs. C’est pour ça que je vous conseille d’essayer par vous même haha 😉.

Les premiers coups de palmes étaient donnés, on avançait tranquillement vers le plus profond pour expérimenter l’équilibrage des cavités aériennes. C’était ça ma plus grande crainte : ne pas pouvoir équilibrer correctement et le risque de devoir mettre fin à la plongée. Mais finalement après de nombreuses tentatives régulières sans accoup, j’ai fini par prendre le pli. On était seulement à 3m de profondeur mais la sensation était déjà dingue ! Respirer sous l’eau, ça n’a pas de mot.

Après de nombreux exercices dans la piscine, la journée s’est terminée sur un magnifique coucher de soleil. Puis nous sommes rentrés à l’hôtel, super fiers de nos premières expériences aquatiques. On était tellement fatigué qu’on a été se coucher super tôt. Car oui, cette activité sous-marine est vraiment fatigante.

 plongée sous marine piscine nusa penida warnakali
 plongée sous marine piscine nusa penida warnakali
 plongée sous marine piscine nusa penida warnakali

Jour 2

Nous avons débuté la journée par deux plongées en mer durant la matinée. On a mis en pratique, tout ce que nous avions appris et validé en piscine la veille sur un site appelé SD Point (Sekolah Dasar en indonésien, cela signifie école élémentaire et une école se trouve justement en face du site de plongée). Je sentais un peu le stress monter. Il faut dire que je n’étais pas encore un plongeur confirmé, donc c’est normal 😉. On dégonfle le gilet stabilisateur pour descendre de quelques mètres avant de commencer à équilibrer nos oreilles. Et à ce moment, la sensation est encore plus incroyable qu’en piscine. Les premières inspirations dans le détendeur face à des milliers de poissons de toutes les couleurs, des coraux sublimes. C’était magnifique ! Bon, il ne fallait pas oublier que nous étions loin d’être au bout de la formation.

Nous sommes descendus à 12m pour faire tous les exercices et apprendre à découvrir les effets de la pression liée à la profondeur. Lorsque vous êtes sous l’eau, la pression augmente de 1 bar tous les 10 mètres. Ce qui signifie qu’à 10m sous le niveau de la mer, la pression est multiplié par 2, à 20m de profondeur, la pression est multiplié par 3, etc. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est super important de bien équilibrer ses cavités aériennes au fur et à mesure de la descente et ne surtout pas attendre d’avoir la moindre douleur. Autre raison de bien connaître les effets de la pression, le gaz contenu dans votre bouteille aura tendance à devenir beaucoup plus dense lorsque vous descendrez en profondeur, donc plus difficile à respirer. D’où l'une des règles les plus importantes pour un plongeur : respirer lentement et profondément.

Votre combinaison vient se plaquer contre votre corps avec la pression donc pensez à en prendre une bien ajustée

Lors de la seconde plongée sous-marine, nous avons expérimenté les forts courants d’arrachement de Crystal Bay. Une très bonne école d’ailleurs, car à ce qu’il parait, c’est un des endroits au monde où il y a le plus de courant. Heureusement que Yann veillait sur nous, on se sentait très en confiance et en sécurité. Nous sommes cette fois-ci descendus à 18 mètres de profondeur, la limite légale si vous êtes certifiés PADI Open Water (40m pour le PADI Advanced Open Water). Et pour conclure cette dernière plongée en milieu naturel, nous avons fait la rencontre d’une énorme tortue, tranquillement posée à manger du corail. Un moment génial !

Pendant la remontée vers le bateau, nous avons appris qu’il fallait faire très attention à notre respiration. Un principe simple consiste à respirer en permanence afin d’éviter un accident de décompression. C’est pour cela qu’on effectue un palier de sécurité de 3 minutes entre 3m et 5m pour permettre de réguler le taux d’azote (un gaz qui compose l'air) dans l’organisme et surtout éviter un accident de décompression. Ce palier n'est pas obligatoire mais juste indispensable pour votre sécurité. En plongée, l’accident de décompression arrive lorsqu’on retient l’air présent dans les poumons lors de la remontée. Comme la pression diminue en remontant (c’est l’effet inverse de la descente), l’air aura tendance à se dilater et donc il y a un risque d’abîmer ses poumons. Mais un risque de décompression peut également se présenter si vous remontez trop vite en urgence car vous n'avez plus de pression dans la bouteille (inférieure à 10 bars).

L’après-midi a été consacré à la suite et fin des exercices en piscine. Nous sommes allés encore plus loin dans la formation pour devenir plongeur avant de retourner à la théorie pour apprendre à se servir des tables de plongée. Ces tables vous servent à calculer votre intervalle de surface notamment. C’est à dire le temps où vous devez rester sur la terre ferme et ne pas plonger. Sans rentrer dans les détails, l’air qu’on respire est un mélange de gaz (l’azote et l’oxygène). Lorsqu’on plonge, on augmente le taux d’azote dans l’organisme. Comme un plongeur ne doit pas dépasser une certaine quantité de ce gaz dans son organisme, il est indispensable d’attendre un certain moment entre chaque plongée. Yann nous a expliqué les méthodes de calcul manuelles. C’est au cas où nous n’avons pas d’ordinateur de plongée ou de logiciel de simulation sous la main pour le faire.

Et enfin, le grand moment de passer l’examen final théorique arriva. Un questionnaire de 50 questions qui reprend tous les points de toutes les sections du livre, ainsi que 10 questions supplémentaires sur les tables de plongée et les calculs. Il nous aura fallu environ 45 minutes à 1 heure pour valider cet examen théorique.

 plongée sous marine warnakali nusa penida
 plongée sous marine warnakali nusa penida
plongée sous marine warnakali nusa penida
 plongée sous marine warnakali nusa penida

Jour 3

Le dernier jour de la formation PADI Open Water s’est déroulée en milieu naturel uniquement. Nous avons plongé deux fois pour mettre en pratique les derniers exercices que nous avions vu la veille en piscine comme découvrir comment se diriger sous l’eau avec une boussole, aspect indispensable pour être un bon plongeur. Nous avons d’abord commencé par Gamat Bay qui s’est avéré être la plus belle plongée de notre vie. Un endroit rempli de poissons plus beaux et colorés les uns que les autres, une tortue, 8 raies marbrées, un diversité de coraux énorme. Bref c’était un moment de réel bonheur. Lorsque nous sommes remontés sur le bateau après la palier de sécurité, Claire et moi étions définitivement conquis par la plongée sous-marine.

Nous sommes retournés à Crystal Bay une seconde fois, pour travailler notre position en flottabilité neutre, apprendre à palmer correctement et respirer lentement. Nous avons passés près de 45 minutes sous l’eau, un énorme changement dans ma progression de plongeur, car mes premières plongées étaient d’environ 30 minutes.

De retour sur terre, nous sommes rentrés à l’hôtel et avons appris à remplir nos logbooks de plongée. C’est à ce moment précis, que Yann nous a validé la certification PADI Open Water. Yaaaaoouuuhhh ! C’était enfin officiel, on était de vrais plongeurs certifiés ! Nous étions ravis d’avoir pu passer cette formation et surtout de l’avoir obtenu du premier coup 😃.

 plongée sous marine nusa penida warnakali
 

À nous les sites de plongée sous marine du monde entier

Ça faisait trois ans qu’on voulait passer cette formation et maintenant nous l’avons. On va enfin pouvoir aller explorer les fonds marins en France et dans le monde entier. C’était un rêve, qui s’accomplit enfin !

Nous sommes super fiers d’avoir pu collaborer avec le centre de plongée Warnakali. On est très reconnaissant pour tout ce qu’ils ont fait pour nous. Yann est un instructeur et plongeur génial. On s’est senti immédiatement en sécurité même en milieu naturel et ça c’est le top ! Pouvoir se dire qu’il ne peut rien nous arriver car notre instructeur est super professionnel est vraiment un plus.

Évidemment on ne peut que vous recommander Warnakali. Tout s’est déroulé à merveille. De la prise en charge de l’hôtel (car ils viennent vous chercher à votre hôtel et vous emmène au centre de plongée ou au port lors des sorties en mer), aux supports de cours en passant par le centre en lui-même ou encore l’équipement de plongée, tout était irréprochable. Nous avons appris en toute confiance, à notre rythme et avec un vrai plus : la vue incroyable depuis la piscine ^^ !

On vous donne aussi un petit tuyau, demandez leur d’organiser un apéro sunset, vous ne serez pas déçus 😉

Si vous vous posiez encore la question d’où passer votre formation de plongée sous-marine ou simplement découvrir lors d’une première plongée, n’hésitez plus et foncez à Warnakali ! En tous cas, nous, on reviendra pour notre Advanced Open Water c’est certain 🙃

 apéro sunset warnakali centre de plongée sous marine nusa penida
 sunset nusa penida
 sunset apéro warnakali plongée nusa penida

Tarifs et informations


Nous avons découvert un nouveau sport et des fonds aquatiques absolument somptueux autour de Nusa Penida. C’est incroyable de se dire qu’il y a une autre vie en dessous de nous. Pouvoir respirer sous l’eau, admirer cette diversité aquatique est vraiment une sensation difficilement explicable. C’est comme si tout s’arrêtait mais on ne voit pas le temps passer. On flotte, on se sent tellement léger qu’on en oublierait presque de remonter car la bouteille est vide.

Et vous, vous aimeriez aussi passer votre certification de plongée sous marine ? Dites le moi en commentaire 😃

Et n’hésitez pas à partager cet article, ça pourrait intéresser vos amis !

À très vite. Arthur