Les 9 erreurs à éviter quand on débute en drone

Félicitations ! Tu fais maintenant partie de la Droners Family 😊

Tu te demande ce qu'est un drone ? Tu viens d’acheter ton drone ou tu en as réellement envie ? Parfait ! Nous sommes là pour t’accompagner dans cet univers un peu flou. Commençons simplement.

Pour qu’on s’assure que tu voles en toute sécurité et en toute confiance avec ton drone, on t’a créé ce super mini guide des “9 erreurs à éviter quand on débute en drone”. Grâce à ce guide, tu pourras découvrir comment éviter de reproduire ces erreurs que tous les débutants ou presque commettent, et te faire plaisir dès le début 😉

Et c’est super simple à comprendre et à retenir (même Claire a tout compris !).

Allez on te dit tout, c’est parti !

 

1. Le GPS est ton ami

Ton drone se maintient dans les airs et se géolocalise grâce à un signal GPS = des satellites.

Un signal GPS de mauvaise qualité est une mauvaise condition de vol. Avant de décoller, vérifie ton signal GPS
sur ta radiocommande.

Si tu vois sur ta radiocommande qu’il y a moins de 10 satellites connectés et moins de 4 barres blanches de
signal, ne décolle pas et change d’endroit. Quelques mètres suffisent parfois.

Si tu as un mauvais signal GPS et que tu voles dans un environnement un peu technique (au dessus de l’eau
ou dans une forêt) cela peut faire dériver ton drone jusqu’à ce que tu le perdes ou le crashes complètement.

 

2. J’ai le superman des drones !

Aujourd’hui tu veux faire voler ton drone ? Essaye de consulter la météo avant de partir. Car le sortir lorsque
les conditions climatiques sont difficiles est absolument déconseillé.

Un drone possède plein de composants électriques, donc ça n’aime pas l’eau. C’est même l’ennemi numéro 1 !

Tu ne devrais vraiment pas le faire voler lorsqu’il pleut (que ça soit une bruine légère ou qu’il pleuve des
cordes). Idem pour le vent. De grosses rafales risquent de faire dériver ton drone très loin et de te compliquer
le pilotage.

Et pour réussir tes photos et vidéos, le drone doit être stable. Et puis voler dans le brouillard, ça parait
logique, tu ne le fais pas ! Le risque de collision et de crash est super élevé. Tu ne te feras donc pas plaisir.

 

3 - Les bâtiments, lignes électriques...c’est plein d’interférences

Si tu ne le sais pas encore, on ne vole pas en agglomération. C’est interdit par la loi.

En fait, le gros risque est de voir ton drone se comporter bizarrement. Il y a de grandes chances pour qu’il
ne t’écoute plus parfaitement.

C’est à cause des interférences magnétiques créées par les bâtiments ou les lignes électriques.

Ça pollue le communication entre la radiocommande et ton drone et c’est pour ça qu’il peut avoir des
réactions inattendues.

 

4 - Tout doux sur les commandes (ou les joysticks)

Étant inexpérimenté, tu peux te faire surprendre par des événements inattendus.

Par exemple une branche d’arbre que tu n’avais pas vu ou quelqu’un qui te gène ou te déconcentre quand tu
pilotes.

Tu risques alors de réagir nerveusement et de pousser les joysticks dans la mauvaise direction.

Le maître mot quand on pilote un drone est : la concentration.

Reste calme et attentif lors des sessions de vol pour ne pas risquer de crasher ton drone.

 

5 - Moïse marche sur l’eau, pas ton drone

Certains drones ont des capteurs en dessous qui scannent l’état du terrain.

On te le disait, l’eau est l’ennemi du drone et les capteurs n’arrivent pas encore à reconnaître l’eau.

Ça veut dire que si tu voles trop près de la surface d’un lac ou de la mer, ton drone n’arrivera pas à analyser
la surface qu’il a en dessous de lui.

Il risque alors de ne pas pouvoir se maintenir dans les airs correctement et dériver voire même piquer une
petite tête d’un coup, comme ça.

 

6 - Chérie, tu vois le drone ? Je ne sais pas où il est !

Un des 10 commandements qu’un pilote de drone de loisir doit connaître par coeur est de toujours voler
à vue.

Il faut toujours que ton drone soit dans ton champ de vision. Ce n’est pas nous qui te disons ça, c’est la loi 😉

L’idéal est de toujours voler à environ 200-250 mètres maximum d’où tu te trouves.

Imagine qu’une mouette se mette à attaquer ton drone et qu’elle le percute, tu peux lui dire au revoir
(à ton drone, pas la mouette 🤣).

Si tu avais gardé le drone dans ton champ de vision, ça ne serait pas arrivé car tu aurais pu anticiper.

 

7 - Mon Dieu, je n’y vois plus rien !

Quand il n’y a plus d’image en direct sur ton écran, ça veut dire que le signal vidéo entre la radiocommande
et le drone ne fonctionne plus.

Mais ça ne veut pas dire que tu ne peux plus diriger ton drone.

Le mieux est de rester calme et de patienter jusqu’à ce que l’image revienne sur ton écran.

Si ça n’est pas le cas après 30 secondes - 1 minute, regarde de plus près la carte de ton application pour
savoir où est ton drone.

Tu pourras alors le diriger et le ramener vers toi.

 

8 - Se croire plus malin que la technologie

Tu le sais, les drones volent grâce à une ou plusieurs batteries et ont une autonomie de vol différente en
fonction du modèle.

Certains volent 5 minutes, d’autres volent 20 minutes.

Dès que la radiocommande t’indique que le niveau de batterie est faible, tu dois impérativement commencer
à ramener ton drone à son point de départ. Sinon, tu risques d’être incapable de le ramener à temps ou
même de le perdre.

Si le drone n’a plus de batterie, il s’arrête, et donc tombe.

Généralement, la radiocommande te prévient de la batterie faible lorsqu’il reste 30%.

 

9 - Le tuning sur des voitures... pourquoi pas. Jamais sur un drone !

Les drones sont des petits bijoux de technologie.

Si tu commences à bidouiller ton drone ou sa radiocommande, ou même en utilisant une pièce non adaptée,
tu mets en danger ton appareil, les personnes ou les choses autour de toi, mais surtout toi même.

Souviens-toi que la sécurité est primordiale 😉

 

Tu sais à présent comment te faire plaisir avec ton drone en évitant de commettre ces 9 erreurs super communes que tous les débutants ou presque font.

Tu as aimé ce guide pour débuter en drone ? Télécharge-le et fais tourner !

Fais le tourner à tes amis et partage le sur les réseaux (c’est pour la bonne cause ).

Et si tu veux en savoir toujours plus sur les bonnes pratiques avec un drone, abonne-toi à notre page Facebook ou écris nous en direct sur Messenger.

À très vite 😙